Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 septembre 2014 6 27 /09 /septembre /2014 21:55

Vous avez l'habitude d'acheter vos orchidées chez un fleuriste de quartier ou dans une jardinerie (Villa Verde, Botanic, Gamm Vert...). Les budgets pratiqués vont d'une vingtaine d'euros pour une orchidée deux branches dans une diffusion, à une trentaine d'euros chez les fleuristes. Autrement dit, pas toujours abordables en ces temps de rentrée, d'impôts, de crise....

Et un jour de septembre, une amie me propose d'aller chez Ikea. Je découvre au milieu des cactus, plantes artificielles et autres lavandes sans arôme une série d'orchidées low-cost, dont les prix défient toute concurrence. 5 euros pour une orchidée une branche, 1,5 euro pour une orchidée de trois semaines, autrement dit une orchidée en fin de floraison.

J'ai testé pour vous, l'orchidée Ikéa...

Ma curiosité titillée, je décide de mener l'enquête. Je me demande si ces orchidées objectivement malmenées peuvent survivre dans les grands froids, les manipulations maladroites avec nos miroirs sous le bras et le voisin qui nous bouscule, mais surtout avec ces horribles éclairages artificiels à coups de néons blancs.

J'opte pour deux orchidées monobranche à 1,5 euro l'une. Je ne suis pas regardante sur les détails, entre fleurs fanées et feuilles à moitié arrachées. Après tout, à ce prix là, je m'occuperai de les faire repousser moi-même.

Après une semaine de petits soins...

Les deux orchidées n'évoluent pas de la même manière. Arrivées à la maison, avec un petit soin d'engrais, un nettoyage des feuilles et un placement proche de la lumière naturelle, l'une a vu ses feuilles reverdir, se raffermir, et ses derniers boutons éclore. L'autre, la mouchetée rose, peine davantage à se développer. Les feuilles sont molles, longues et pâles. Mais les fleurs ne fanent pas, ce qui me donne de l'espoir.

Bilan

Parmi les avantages à ce stade de mon investigation :

- le prix est évidemment un atout considérable ;

- pour ceux qui ont l'habitude des orchidées, il y a le défi de réussir à faire évoluer une orchidée globalement de moindre qualité ;

- je n'ai pas constaté de maladie spécifique à ce stade ;

- une orchidée reste une orchidée et si l'objectif est de parfaire une nouvelle déco Ikéa, elle remplit temporairement sa mission ;

- enfin, une petite expérience messianique à sauver une fleur plutôt malmenée

Parmi les inconvénients :

- inutile d'être botaniste pour se rendre compte par soi-même que les orchidées des fleuristes sont beaucoup plus fournies, vigoureuses, soignées tout simplement ;

- les feuilles restent un indicateur de santé, et pour le coup, celles que j'ai choisies indiquent une faiblesse (à voir si cette faiblesse est synonyme de fanaison totale).

A vous de choisir...

Les orchidées Ikéa
Les orchidées Ikéa
Les orchidées Ikéa
Les orchidées Ikéa

Les orchidées Ikéa

Published by Les Orchidées de Clémence - dans low-cost achat
commenter cet article
1 juin 2014 7 01 /06 /juin /2014 03:30

Au cours de ce printemps, l'ensemble de mes orchidées est totalement défleuri.

Les pousses sortent lentement, il est donc temps de leur prodiguer un bain d'engrais de 20 min dans l'eau tiède.

Seul le petit keiki détaché est en fleur, mais me pose un dilemme. A la fois, il fait plusieurs hampes par an et ses racines se multiplient, à la fois ses feuilles du dessous jaunissent systématiquement. J'attends donc une semaine et verrai s'il est temps de le rempoter dans un substrat à orchidée (il est pour l'heure dans la sphaigne, protégé dans la serre).

Enfin, les vandas ne sont toujours pas en fleur après un an. Normal puisqu'il faut environ deux ans pour les voir fleurir pour la première fois. Les feuilles et les racines se multiplient. Bon signe ;)

Evolution de mes orchidées (juin 2014)
Evolution de mes orchidées (juin 2014)
Evolution de mes orchidées (juin 2014)
Evolution de mes orchidées (juin 2014)
Evolution de mes orchidées (juin 2014)
Evolution de mes orchidées (juin 2014)
Published by Les Orchidées de Clémence - dans photographie
commenter cet article
12 avril 2014 6 12 /04 /avril /2014 21:56

Rechercher la meilleure exposition pour ses orchidées est un véritable casse-tête !

À la fois, vos fleurs ne peuvent supporter une faible luminosité et à la fois, une lumière directe est fortement déconseillée. La faible luminosité est contre la nature même des orchidées qui sont des fleurs tropicales et donc, nécessitant une luminosité importante. La lumière directe peut causer, quant à elle, d'importants dégâts tel le ramollissement des feuilles avec apparition de points blancs, signes d'une mort annoncée ; mais également la décoloration des fleurs et la fanaison prématurée de ces dernières.

Il faut donc s'interroger... Et opter pour un emplacement proche d'une fenêtre sans exposition directe, au risque de "brûler" vos fleurs.

Ma technique est, encore une fois, artisanale et peu coûteuse. Étant exposée plein est, mes orchidées sont placées vers la fenêtre, mais je veille à ce qu'elles ne soient pas directement exposées toute la matinée. Aussi, j'ai opté pour un store Ikéa à 2,99 € que j'ai placé dans le sens latéral. Collé à gauche, il se "scratche" sur la droite. Je le tire donc une bonne partie de la matinée afin de les protéger des rayons du soleil, tout en le retirant l'après-midi pour qu'elle bénéficie de la lumière du jour.

Si vous êtes dans mon cas, cette option est, de loin, la plus optimale que j'ai trouvée à ce jour.

Encore une fois, si certains d'entre vous ont d'autres trucs et astuces, n'hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires.

***

Quelle est la meilleure exposition pour mes orchidées ?
Quelle est la meilleure exposition pour mes orchidées ?
Quelle est la meilleure exposition pour mes orchidées ?
Published by Les Orchidées de Clémence - dans Exposition Luminosité entretien
commenter cet article
11 avril 2014 5 11 /04 /avril /2014 21:14

C'est le printemps !

Certaines de vos orchidées ont perdu leurs fleurs pendant l'hiver et attendent la poussée printanière pour reprendre du service. D'autres ont tenu bon, et ont gardé leur fleur jusqu'à la sortie de l'hiver. Il n'est donc pas anormal que le processus de défloraison s'enclenche malgré l'entrée dans la bourgeonnade printanière.

Prenez soin de ces vétérantes courageuses ! Il est temps de les remercier de leurs bons et loyaux services en coupant les tiges, et pour celles que vous n'avez jamais rempotées, de le faire avec un pot plus large et un substrat neuf. Il faut aussi leur apporter de bons bains d'engrais, et leur donner ainsi un petit coup de fouet pour mieux aborder la saison chaude.

Quelques conseils avec le retour de l'ensoleillement :

1. Le soleil de l'été n'est pas le même que celui de l'hiver. Plus brûlant, il est aussi plus agressif pour des orchidées qui poussent en milieu naturel à l'ombre des arbres, dans un environnement humide. Veillez à ce que vos fleurs n'aient pas de soleil direct durant une période prolongée (plus de 1 h par jour).

2. Quelques bains d'engrais naturels pour l'ensemble de vos fleurs seront les bienvenus. Une fois sur deux durant deux mois, puis espacer les apports.

3. Pensez à bien dépoussiérer les feuilles (au-dessus et au-dessous) à l'aide d'un chiffon humide, mais pas détrempé.

4. Aérez bien vos intérieurs en ces temps de pollution, pour ceux qui vivent dans les grandes villes.

Orchidées défleuries ? Il est temps de rempoter...
Orchidées défleuries ? Il est temps de rempoter...
Orchidées défleuries ? Il est temps de rempoter...
Published by Les Orchidées de Clémence - dans entretien rempotage printemps soins
commenter cet article
5 avril 2014 6 05 /04 /avril /2014 23:38

Aujourd'hui, grand nettoyage de printemps dans la serre... Il est temps, si vous avez acquis la petite serre Ikéa, de nettoyer les vitres et brasser un petit peu le savoureux microcosme qui s'est développé.

J'ai donc secoué la sphaigne, rajouté du terreau à orchidée et de la sphaigne "neuve" par dessus. L'idée est aussi d'aérer un intérieur qui, si petit soit-il, reste confiné.

Il est aussi temps de procéder au bain d'engrais, au nettoyage des feuilles, rendu bien compliqué sur des vandas aussi petites et étroites. N'hésitez pas à user d'un coton-tige humide, mais pas détrempé, pour aller chercher les poussières à l'interstice des feuilles. Attention toutefois, il est important de veiller à ne pas casser les feuilles, très fragiles à la base.

Mes vandas, que j'ai eues en pousse par le site Orchidée Diffusion il y a un an, évoluent de manière remarquable. Les racines se développent abondamment, et elles font toujours de nouvelles feuilles. En revanche, là où la Gordon Dillon se montre robuste, la Rotschildiana se montre plus fragile... Évolution à suivre.

Quant au keiki de phalaenopsis, coupé et planté dans un petit pot en plastique rempli de sphaigne, il se révèle de jour en jour. La fleur ouverte est énorme et une nouvelle hampe pousse sur la hampe sortie. De nombreuses racines émergent, mais restent fragiles (l'une d'entre elles vient de faire les frais de mon manque de vigilance !). Quoi qu'il en soit, l'ambiance tropicale artificielle semble largement lui plaire.

L'opération "serre" après un an d'observation tient bien toutes ses promesses...

Comment évoluent les orchidées en mini-serre ?
Comment évoluent les orchidées en mini-serre ?
Comment évoluent les orchidées en mini-serre ?
Comment évoluent les orchidées en mini-serre ?
Comment évoluent les orchidées en mini-serre ?
Comment évoluent les orchidées en mini-serre ?
Comment évoluent les orchidées en mini-serre ?
Comment évoluent les orchidées en mini-serre ?
Published by Les Orchidées de Clémence - dans serre vanda entretien
commenter cet article
22 mars 2014 6 22 /03 /mars /2014 22:21

Voici quelques clichés récents de mes fleurs. Seules deux de mes orchidées sont encore fleuries à cette sortie de l'hiver.

Peu de floraisons donc, mais le printemps est de retour, et avec lui, son lot d'espoir quant aux futures pousses.

Mon conseil du jour : il est temps de rempoter vos orchidées défleuries, si vous ne l'avez déjà fait, et de commencer une petite cure d'engrais naturel si vous avez stoppé l'apport durant l'hiver. Pensez aussi à dépoussiérer régulièrement les feuilles en ces temps de pollution.

A bientôt :)

Les fleurs qui ont résisté à l'hiver :)
Les fleurs qui ont résisté à l'hiver :)
Les fleurs qui ont résisté à l'hiver :)
Les fleurs qui ont résisté à l'hiver :)

Les fleurs qui ont résisté à l'hiver :)

Published by Les Orchidées de Clémence - dans photographie entretien
commenter cet article
26 décembre 2013 4 26 /12 /décembre /2013 22:57

Bonjour à tous,

Après l'observation de la lente évolution de mon keiki une fois détaché de sa plante mère, voici le résultat, ô combien satisfaisant de son évolution...

Je l'ai mis, tout d'abord, dans un petit pot en plastique rempli de sphaigne. Puis je l'ai installé dans la mini-serre avec les pousses de vanda.

Un mois plus tard, alors qu'il n'avait qu'une racine, j'ai observé la pousse d'une hampe ! Surprise !

Il aura fallu deux mois pour voir fleurir cette mini-phalaenopsis. La durée semble courte, mais je pense que la floraison a été favorisée par les conditions idéales de la serre, à la fois chaudes et humides.

Pour l'heure, j'attends qu'il y ait davantage de racines pour le mettre en pot avec un substrat spécial pour orchidées.

Une histoire à suivre...

Petit keiki devient une jolie orchidéePetit keiki devient une jolie orchidée
Petit keiki devient une jolie orchidée
Petit keiki devient une jolie orchidéePetit keiki devient une jolie orchidée

Petit keiki devient une jolie orchidée

Published by Les Orchidées de Clémence - dans keiki orchidée entretien serre
commenter cet article
23 novembre 2013 6 23 /11 /novembre /2013 21:16
J'ai un keiki :-)

Bonjour à tous,

Enfin ! Après de nombreuses années d'attente, l'une de mes orchidées a enfin donné son premier keiki.

Pour les non-initiés, un keiki est une mini-orchidée qui repousse sur la hampe de l'un de vos fleurs, ici un phalaenopsis. Le bourgeon débute comme si une nouvelle hampe repoussait. Sauf que ce n'est pas une tige qui en sort mais une petite feuille.

En laissant le keiki évoluer sur la hampe de la fleur-mère, il va petit à petit apparaître une seconde feuille, une autre... puis des racines.

Dois-je ôter le keiki de la hampe ou le laisser fleurir ?

Après quelques recherches, je me suis rendue compte qu'il valait mieux le couper, de façon à ne pas épuiser la fleur-mère puisque cette nouvelle pousse lui demande énormément de sève. En ce moment, ma fleur-mère fait de nouvelles hampes en même temps que le keiki et l'objectif est donc de préserver les deux.

Je vais attendre qu'il ait donc plusieurs racines pour le couper, le mettre ensuite dans ma mini-serre avec les bébés vanda et ainsi sevrer la pousse. Après, je veillerai à le rempoter dans un substrat neuf. Je ferai des billets avec photos au fur et à mesure des principales étapes, pour expliquer la technique. Mais il va falloir s'armer de patience.

Comment avoir un keiki ?

C'est un peu comme au poker, la chance joue beaucoup. Tout dépend de la l'orchidée-mère, si elle a la capacité à faire des keikis ou non. Impossible de le savoir au départ.

C'est aussi une orchidée jackpot. Avec une seule fleur, il sera possible d'avoir deux ou trois orchidées en plus, à condition que les petites pousses soient bien entretenues.

Un dernier conseil ?

Pour ceux qui sont à un stade plus avancé que le mien et qui sont déjà à la phase "coupage de keiki", je vous renvoie au blog de Julien, un passionné, qui a effectué un excellent article sur le sujet.

A bientôt :)

Published by Les Orchidées de Clémence - dans orchidée keiki
commenter cet article
21 juillet 2013 7 21 /07 /juillet /2013 04:17
Je pars en vacances... Que faire de mes orchidées ?

Vous avez de superbes orchidées en pleine floraison et vous partez plusieurs jours, voire plusieurs semaines pour profiter des vacances.

Voici quelques petits trucs et astuces pour retrouver votre fleur en vie à votre retour :

1. Un bon bain avant de partir

La première chose à faire la veille du départ, si vous n'êtes pas ric-rac dans la préparation des valises, c'est de tremper vos orchidées 20 bonnes minutes. Sachant qu'en été, un arrosage toutes les semaines suffit, vous disposez de 7 gros jours d'humidité devant vous.

En résumé : un bon bain d'eau tempérée avant départ.

2. De la lumière mais pas trop

Vous partez et vous fermez vos volets. C'est normal. Mais sachez que le noir est l'ennemi de votre fleur, souvent la cause d'une défloraison prématurée.

Si vous disposez d'une petite fenêtre vers laquelle vous pouvez la disposez le temps des vacances, c'est parfait.
Si vous n'avez pas de volets (c'est mon cas), vous pouvez laisser votre fleur vers la fenêtre, à condition qu'il n'y ait pas de lumière directe. Une exposition directe de quelques heures par jour suffira à faire évaporer la réserve d'eau en quelques jours et assécher votre fleur... Et les 7 jours de délai que vous laisse votre arrosage de la veille ne suffiront plus.

En résumé : une source de lumière suffisante et indirecte.

3. Un lit humide de billes d'argile

Si vous avez un cache-pot ou un grand vase, si vous avez une soucoupe large pour plante verte, ou un vaste plat à gratin, ou des assiettes à soupe (j'ai pléthore d'exemples en stock au besoin), vous êtes sauvé ! Disposez un lit de billes d'argiles assez épais. Remplir la réserve d'eau sans que le niveau de l'eau ne dépasse celui des billes d'argile supérieures. Et vous disposez vos fleurs dessus. L'évaporation de l'eau pénétrera dans les pots des fleurs et vous gagnerez facilement de 4 à 6 jours en sus des 7 initiaux.

Tout cela est aussi valable pour votre vanda, qui, rappelez-vous est habituée à gérer sa consommation d'eau par temps chaud.

En résumé : les billes d'argile sont vos meilleures amies.

4. Oups, je rentre et toutes les fleurs ont fâné

Vous êtes partis plus de deux semaines... Petits veinards !

Mais grosse déception en ouvrant la porte, vos fleurs ont fané ! Don't panic ! Tout va bien.

Sachez qu'en été, lors des temps de canicule, nous avons tendance à fermer nos intérieurs. Même si nous sommes présents, nos fleurs fanent beaucoup plus vite (j'ai compté 1 mois 1/2 de floraison pour l'une de mes orchidées).

Si les fleurs ont flétri ou fané, voire sont tombées, couper la hampe à l'aide d'un ustensile cautérisé, et plongez votre orchidée dans un bain d'eau tempérée 20 bonnes minutes.

Elle boudera certainement quelques jours, mais elle refleurira assurément.

Bonnes vacances :)

Et voici ma petite installation estivale

Et voici ma petite installation estivale

Published by Les Orchidées de Clémence - dans orchidée entretien vacances arrosage
commenter cet article
21 juillet 2013 7 21 /07 /juillet /2013 03:51

Je tiens à remercier Orchidée Diffusion pour son très joli cadeau, un geste commercial particulièrement apprécié.

Un bébé orchidée Vanda Rothschildiana vient donc rejoindre la Gordon Dillon dans la serre.

Vous remarquerez, au passage, ma nouvelle installation pour maintenir les orchidées dans la serre... Des filtres à café vendus avec les cafetières, dont j'ai découpé les toiles inférieures pour laisser passer les racines... Et un petit bout de rafiat ficelé pour maintenir le tout. Système D, quand tu nous tiens.

Une nouvelle évolution à suivre :)

Mes deux pousses de Vanda, Gordon Dillon à droite, Rothschildiana à droite. Et l'orchidée fleurie est la Rothschildiana à l'âge adulte.
Mes deux pousses de Vanda, Gordon Dillon à droite, Rothschildiana à droite. Et l'orchidée fleurie est la Rothschildiana à l'âge adulte.
Mes deux pousses de Vanda, Gordon Dillon à droite, Rothschildiana à droite. Et l'orchidée fleurie est la Rothschildiana à l'âge adulte.

Mes deux pousses de Vanda, Gordon Dillon à droite, Rothschildiana à droite. Et l'orchidée fleurie est la Rothschildiana à l'âge adulte.

Published by Les Orchidées de Clémence - dans vanda serre orchidée
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog des Orchidées de Clémence
  • : Un blog consacré à l'amour des orchidées, vous y trouverez mes petits trucs et astuces d'entretien, des photographies originales de mes fleurs et des références d'ouvrages spécialisés. Bonne lecture.
  • Contact

Recherche

Archives